La Mission d’Espoir et Charité accueille dans cinq communautés différentes:

  • La communauté de Via Archirafi n. 31, intitulée “Missione  Speranza e Carità”;

  • La communauté de Via Garibaldi n. 3, intitulée “Accoglienza Femminile”;

  • La communauté de Via Decollati n. 29, intitulée “La Cittadella del Povero e della Speranza”;

  • La communauté de Tagliavia, ou la ferme de la Mission;

  • La communauté de Villa Florio.

 

La Mission nocturne est une réunion le soir pour les personnes marginalisées par notre société, qu'on appelle « les frères derniers » : clochards, personnes sans domicile fixe, qui vivent ou dorment dans la rue, qui choisissent un angle du trottoir, une vieille voiture, un banc et qui ne veulent pas perdre cet équilibre précaire difficilement atteint. Il n’ont confiance en personne.

 

La Mission nocturne est née avec le but de réunir les plus malheureux même dans la nuit, pour leur donner la possibilité d’un échange, pour ne pas se sentir exclus de la société, en gardant quand même un respect envers leur vie privée.

 

Le déroulement de la Mission Nocturne:

Chaque soir, du 1er Novembre au 31 Mai, à 21h, une caravane vient toujours chargée de thermos avec lait et thé chaud, sandwichs et autre nourriture, des vêtements, des couvertures et des médicaments.

 

Un groupe de 7 volontaires part de la Mission d’Espoir et Charité et ils suivent un tour prédéterminé. Il offre donc à chaque personne, déjà connue par la Mission, tout ce dont il a besoin (bien évidemment on ne donnera jamais de l’argent ou de cigarettes, ni de l’alcool ou du café).

 

Pour contacter le responsable, Ottavio Amato, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse mail suivante :

missione.notturna@pacepace.org

 

Environ 1100 personnes sont hébergées dans les différentes installations.

La mission ne prévoit pas de période précise de séjour dans la communauté; la réception est normalement garantie jusqu'à ce que le frère ou la soeur accueillis trouve un logement.

La Mission d'Espoir et Charité de via Archirafi 31 ( ancien désinfecteur municipal abandonné depuis 30 ans) accueille environ 130 hommes. Beaucoup de ces frères (c.d. clochard) vivaient dans la rue et, grâce au service de la mission de nuit, ils ont été emmenés dans la communauté et ont récupéré d'une grave marginalisation et d'un abandon total.  La mission est centrée sur les personnes les plus souffrant qui ont besoin de soins infirmiers en raison de maladies chroniques ou de handicaps physiques et mentaux. Il existe également des alcooliques chroniques qui tentent de se désintoxiquer de l’esclavage de l’alcool, grâce à des emplois artisanaux ou agricoles exercés dans des terres en dehors de Palerme.

 

L’'accueil féminin de via Garibaldi 3 (ancien couvent de Santa Caterina abandonné depuis environ 24 ans) accueille environ 120 sœurs sans abri parmi les femmes célibataires et les mères d’enfants.

De nombreuses sœurs sont accueillies par de jeunes mères célibataires ou par des femmes seules et abandonnées par la famille. Il existe également des femmes souffrant de troubles mentaux ou d'anciennes prostituées qui ont décidé de commencer une nouvelle vie.

Depuis 2003, de nombreuses femmes étrangères originaires d'Afrique, qu'elles soient célibataires ou avec des enfants ou enceintes, ont été accueillies, certaines survivant au c.d. voyage d'espoir, dès leur sortie de l'hôpital, ils ont été acceptés à la mission car ils avaient toujours besoin de soins, de paix et de tranquillité.

 

La citadelle des pauvres et de l'espoir de via Decollati 29 (ancienne caserne de l'armée de l'air abandonnée depuis environ 40 ans), est la deuxième communauté masculine de la mission née pour faire face à l'appel généralisé à l'aide de centaines de réfugiés d'Afrique et d'Asie.

Environ 700 frères de 7 dortoirs différents sont aujourd'hui les bienvenus dans cette communauté. LLa plupart des frères et sœurs de cette communauté sont des jeunes garçons de plus de dix-huit ans, des réfugiés politiques, des demandeurs d’asile ou des titulaires de permis de protection internationale.

Un dortoir spécial est dédié à la mission de soigner les frères malades ou gravement affaiblis pour leur permettre de survivre au c.d. "voyage d'espoir" entrepris pour atteindre les côtes de la Sicile.

Après avoir repris des forces, bon nombre de ces garçons décident de quitter la mission pour chercher du travail - cela permet aussi un changement avec les nouveaux arrivants; d'autres jeunes, souvent bloqués par la bureaucratie pour la délivrance de permis de séjour, restent plus longtemps à la mission. Dans ce cas, ils sont engagés dans la communauté pour apprendre un métier et l'italien.

 

Toutes les communautés ont une cuisine et une salle à manger où les repas sont distribués tous les jours de la semaine. Les services de cuisine et de nettoyage fournis au sein des communautés sont assurés par les frères eux-mêmes accueillis, coordonnés par les missionnaires et les bénévoles de la Mission.

Plus de 2 000 repas sont préparés chaque jour dans les cuisines de la Mission.

Chaque jour, nous consommons plus de 130 kg de pâtes et 100 litres de lait, chaque semaine 200 litres de tomates, 80 kg de légumineuses, 100 kg de tomates pelées, 90 kg de fromage, 200 kg de viande, 150 kg de poisson, 150 cartons d'oeufs et ainsi de suite.

Beaucoup de ces denrées sont offertes par des associations telles que la banque alimentaire, des écoles, des supermarchés, des entreprises alimentaires, des citoyens, etc. D'autres aliments frais, cependant, nécessaires pour préparer un repas complet, ne sont pas donnés et doivent être achetés avec les provisions que la mission reçoit.

 

L'activité d'assistance de la mission s'adresse également aux familles nécessiteuses qui vivent dans les quartiers les plus pauvres de Palerme. Actuellement, 360 familles reçoivent de l'aide de la mission, pour un total d'environ 1000 personnes.

Lorsque des nouveau-nés sont présents dans les familles assistées, du lait pédiatrique et homogénéisé est donné.

 

Il s’agit de médecins, d’infirmières, d’avocats, d’ingénieurs, d’enseignants, de retraités, d’étudiants, etc. bénévoles. Grâce aux services de volontariat mis en place par la Mission, de nombreux citoyens sont en mesure de faire connaissance avec les souffrances et les difficultés réelles des derniers frères. possibilité de voir leur travail comme un outil utile à mettre au service des personnes dans le besoin.

  • Assistance médicale / spécialisée et infirmière: 

Chaque jour, dans une petite clinique, l'activité professionnelle est exercée par des médecins bénévoles. Des visites médicales et de chirurgie générale et des visites de spécialistes sont effectuées: ophtalmologie, otorhin, dentaire, dermatologique et pédiatrique. Certaines salles des trois communautés de la mission sont équipées d'une infirmerie pour les frères, souvent atteints de maladies chroniques, qui ont besoin d'une surveillance médicale plus étroite et d'une assistance.

             

  • Assistance handicapé:

Chaque dimanche, un groupe de volontaires s’engage à son tour à accompagner des frères et sœurs handicapés désireux de participer à la messe célébrée à la Mission tous les dimanches après-midi ou lors de promenades en semaine.        

                  

  • Assistance juridique et médiation culturelle:

Ce service volontaire a principalement pour destinataires les nombreux réfugiés qui sont sortis des centres d’accueil désorientés de l’État et qui cherchent un accueil. Certains volontaires de la profession juridique, experts en droit de l'immigration, offrent un service de conseil sur les droits et devoirs des réfugiés, sur l'accès à la procédure de demande d'asile. De plus, grâce à l’aide d’un frère de bienvenue, qui connaît de nombreuses langues et dialectes de l’Afrique, un service de médiation, d’accompagnement et d’orientation est offert pour accéder aux divers services et services municipaux et hospitaliers (Code des impôts, identité, visites chez le spécialiste à l’hôpital, etc.).

  • Alphabétisation:

En hiver, avec l'aide du médiateur culturel, des cours d'alphabétisation du soir sont organisés par des volontaires pour des frères étrangers accueillis à la Mission.

 

L'action de la mission ne vise pas le bien-être social mais le rétablissement de la dignité de ceux qui se sont retrouvés en marge de la société et qui sont souvent rejetés et considérés comme irrécouvrables.

Grâce au travail bénévole des artisans et des pigistes, nous essayons de donner de l'espoir aux frères accueillis en leur donnant la possibilité d'apprendre à exercer un métier, améliorant ainsi le temps passé dans la mission et en leur offrant les outils nécessaires retour à la société et intégration adéquate dans le contexte de la ville, en particulier pour les nombreux frères étrangers accueillis dans la Mission.

  • Charpentier:   

Grâce à l'aide et aux conseils de bénévoles, les frères accueillis ont la possibilité de faire disparaître les luminaires, les portes et les fenêtres dans les structures des trois communautés. Une attention particulière est accordée à la création de petits objets et d’artisanat de toutes sortes (crucifix, icônes, etc.) destinés aux volontaires et aux visiteurs de la Mission.

  • Forgeron et soudeur:

Dans cet atelier, de nombreux frères accueillis ont appris à fabriquer des gouttières, des portes, des portails, des fenêtres en fer et en aluminium. Grâce à cette formation et à l'expérience acquise à la Mission, certains jeunes sont plus facilement entrés dans le monde du travail.

  • cordonnier:

Des sandales sont créées pour les missionnaires et des porte-clés sont offertes à des bienfaiteurs et à des citoyens qui viennent rendre visite à la mission.

  • Typographie:

Grâce à la compétence et à la bonne volonté d’un volontaire qui a travaillé pendant de nombreuses années comme lithographe, nous avons mis en service un ancien appareil de presse; C'est ainsi qu'est née une petite imprimerie où aucun frère n'a appris à imprimer des cartes saintes, des calendriers, des pamphlets, des livres, des cartes postales données à des bienfaiteurs et diffusées à des fins d'information.

                                 

  • Maçon

Frère Giovanni, maître maçon avant de commencer sa vie missionnaire, a immédiatement mis à disposition son savoir-faire pour restaurer les bâtiments de la mission retrouvés en ruine et pour enseigner le métier de maçon à de nombreux frères accueillis qui ont trouvé du travail grâce à la l'expérience acquise dans la mission.

                            

  • Cuisinier

Chaque communauté est équipée d'une cuisine professionnelle, résultat de dons de citoyens et d'associations; de nombreux frères accueillis, coordonnés et dirigés par des aînés, nous demandent d'aider à la cuisine pour faire une expérience qui peut être utile pour entrer dans l'industrie de la restauration.

  • Atelier d'art:      

Dans la mission ont été créés des ateliers de céramique, d’iconographie, de peinture et de sculpture où nous laissons la place à la créativité de nombreux talents artistiques qui, au cours de ces années, ont été accueillis à la Mission.  Pour mettre en valeur les beaux tableaux, postés dans la Mission de la Via Archirafi, peints par un frère chargé par la prison; les crèches à taille humaine, présentées à Noël dans la gare centrale de Palerme, réalisées par un sculpteur bénévole, collaborent avec les frères de la Mission. Enfin, nous ne pouvons pas oublier les compositions étranges faites par un frère accueilli, avec des déchets (pinces à linge, vieilles horloges, etc.).

  • Adaptation:

Cette activité de formation est réalisée grâce à un frère accepté comme réfugié reconnu, qui a décidé de mettre son expérience de tailleur à disposition pour enseigner cette profession à d'autres frères accueillis par des étrangers et des Italiens. Dans cet atelier, les récits des missionnaires sont faits et de plus, grâce à l'imagination des frères, il est possible de recycler les tissus donnés pour fabriquer des taies d'oreiller, des draps, des couvertures, des chapeaux, etc.

  • Boulangerie:

Grâce à la donation d'un four professionnel, une petite boulangerie a été créée où le métier de paneur est enseigné aux jeunes invités de la Mission; dans le même temps, le pain est garanti pour les trois communautés, pour une quantité d'environ 220 kg par jour. La pâtisserie est également en cours de conception et vous permettra d’enseigner à de nombreux frères les secrets de la célèbre pâtisserie sicilienne.

Mission d'Espoir et Charité © 2018 by Emanuela Ferrara e Toni Calamia

Mission d'Espoir et Charité © 2018 by Emanuela Ferrara e Toni e  Calamia